You are hereÀ la mémoire de nos clades

À la mémoire de nos clades


By Bruno - Posted on 19 April 2013

Pour le centenaire de sa naissance, le 20 avril 1913, il est important de se rappeler le scientifique à la base même de la méthodologie utilisée dans nos travaux : Willi Hennig.

La tombe de W. Hennig et son épouse à Tübingen (Cliché: E. Amson)

Ce taxonomiste allemand, spécialiste des mouches, a en effet forgé les concepts et méthodes de la classification phylogénétique, utilisée couramment par les systématiciens modernes quel que soit leur groupe d'étude.

Si les prémices en furent énoncés par Charles Darwin dès 1859, ce dernier considérait cela comme un idéal hors d'atteinte. Il fallut attendre 1950 et les travaux de Willi Hennig pour que les idées formulées par l'auteur de Origin of species puissent être réellement appliquées.

Darwin souhaitait que "“nos classifications deviennent des généalogies”. Par l'identification des états de caractères des êtres vivants et l'analyse de leur distribution, Willi Hennig a fourni un mode d'emploi pour construire des arbres de relations de parenté, des phylogénies et des classifications. Avec cette méthode, plus de groupes ne rassemblant pas tous les descendants d'un ancètre commun: plus d'invertébrés, plus de reptiles et plus de poissons ... mais uniquement des clades, rassemblant tous les descendants d'un seul ancètre commun: eucaryotes, vertébrés, hexapodes, tardigrades et ... acanthomorphes

Pour en savoir beaucoup plus :

Hennig, W. (1950). Grundzüge einer Theorie der phylogenetischen Systematik (Fondements d'une théorie de la systématique phylogénétique), Deutscher Zentralverlag, Berlin.

Hennig, W. (1966). Phylogenetic Systematics. Urbana Univ., Illinois, USA.

Lecointre G. (1994). Aspects historiques et heuristiques de l'ichtyologie systématique. Cybium, 18(4):339-430. notamment pages 346 et suivantes sur les apports de W. Hennig.

Wheeler et al. (2013). Heed the father of cladistics, Nature, 496, 295.