You are hereL'étroite parenté des lophiiformes et des tétraodontiformes corroborée par l'anatomie comparée

L'étroite parenté des lophiiformes et des tétraodontiformes corroborée par l'anatomie comparée


By Bruno - Posted on 01 January 2013

ou comment l'utilisation des techniques modernes d'imagerie médicale ont leur importance en anatomie des acanthomorphes

Longtemps considérés comme des acanthomorphes fort éloignés, les lophiiformes (baudroies ) et les tétraodontiformes (poissons coffres, balistes, poissons lunes  ..) ont récemment été rapprochés sur la base de nombreux travaux de phylogénie moléculaire.

Quelque peu interloqués par ce résultat, quelques anatomistes ont recherché des caractères communs entre ces animaux. Mais, ceux-ci diffèrent énormément par leur morphologie externe et la structure de leur squelette.

Cependant, des membres de l'équipe, en collaboration avec deux équipes de l'Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes (Oniris) et Image-Et (Mordelles), se sont intéressés à l'anatomie interne de ces animaux, et notamment celle des viscères (coeur, foie, intestin ...) par le biais de dissections et des techniques modernes d'imagerie médicale (scanner et IRM).

 

Coupe sagittale virtuelle réalisée par scanner d'un poisson lune (Mola mola, molidés)

 

Coupes horizontales virtuelles réalisées par IRM:

à gauche, sur une baudroie (Lophius piscatorius, lophiidés) et, à droite, sur un poisson lune (Mola mola, molidés).

Plus d'information ici.

Un des yeux du poisson lune est noir, car rempli de vide. Cet organe avait été crevé avant sa pêche par un navire du port de Granville.

La présence de larges cavités (+ violets) remplies de liquide autour de chaque oeil chez le poisson lune a été interprétée comme une adaptation à la pression rencontrée par l'animal lors ses nombreuses et profondes plongées quotidiennes. 

Ces examens ont montré la présence de similitudes importantes dans l'organisation interne de la baudroie (Lophius piscatorius, lophiidés, lophiiformes) et du poisson-lune (Mola mola, molidés, tétraodontiformes).

Chez ces deux espèces, le foie est asymétrique (flèches oranges, sur les images ci-dessus), la moelle épinière ne s'étend que très peu dans le canal médullaire, la thyroïde est incluse dans une lacune sanguine étroitement associée aux vaisseaux lymphatiques. Des dissections classiques menées sur près de 80 specimens et couplées à une analyse de la littérature ont montré non seulement l'exclusivité de ces caractères à ces deux groupes, mais aussi la présence d'autres caractérisiques anatomiques communes:

 De gauche à droite et montré par des flèches rouges; 1. une ouverture branchiale réduite (montrée ici chez un poisson lune); 2. des reins arrondis et situés antérieurement dans la cavité abdominale (montrés ici lors d'une dissection d'un tétrodon)(© C. Cauchie.); 3. des groupes de neurones supramédullaires dans la région rostrale de la moelle épinière (montrés ici sur un coupe schématique de moelle épinière). 

Toutefois, l'occurrence de chacun de ces états de caractères doit être recherchée chez davantage d'espèces afin de confirmer ces observations et ces hypothèses de caractères communs issus d'une ascendance commune.

 

références

Chanet, B. et al. (2012). Visceral anatomy of ocean sunfish (Mola mola (L. 1758), Molidae, Tetraodontiformes) and anglerfish (Lophius piscatorius (L. 1758), Lophiidae, Lophiiformes)  investigated by modern imaging techniques. C. R. Biologies, 335(12):744-752.

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S163106911200279X

Chanet, B. et al. (2013). Evidence for a close phylogenetic relationship between the teleost orders Tetraodontiformes and Lophiiformes based on an analysis of soft anatomy. Cybium, 37(3): 179-198. 

Chanet, B. & F.J. Meunier (2014). The anatomy of the thyroid gland among”fishes”: phylogenetic implications for the Vertebrata. Cybium , 38(2), in press.