Vous êtes iciPublications

Liparids from the Eastern sector of Southern Ocean and first information from molecular studies


Par Cyril - Posté le 17 avril 2014

TitreLiparids from the Eastern sector of Southern Ocean and first information from molecular studies
Type de publicationMiscellaneous
Nouvelles publications2010
AuteursDuhamel G, Hautecoeur M, Dettaï A, Causse R, Pruvost P, Busson F, Couloux A, Koubbi P, Williams R, Ozouf-Costaz C, Nowara G
Résumé
CEAMARC 2008 off Terre Adélie and George V Land), with extensive surveys, provided an interesting and abundant liparid fish collection (two genera, 13 species, 90 specimens). The fish were studied with modern approaches in systematic studies, both from morphoanatomy and molecular sequences (COI Barcode). In addition to providing useful descriptions of species often known from few specimens, the geographical distribution and potential bathymetric and local habitats are more precisely described. From molecular results, including for the first time the sequences from specimens of other areas, the tree hints at the non-monophyly of two genera (Liparis and Careproctus) and most clades include species from Northern and Southern Hemispheres. The reference dataset will be useful for further studies on this important family from polar seas.
Résumé. - Liparidés du secteur oriental de l'océan Austral et premières données tirées des analyses moléculaires.
Deux campagnes réalisées dans le secteur oriental de l'océan Austral (POKER 2006 au large des îles Kerguelen et CEAMARC 2008 au large de la Terre Adélie et de la Terre George V ) et couvrant complètement ces zones, ont permis d'obtenir une intéressante et abondante collection de liparidés (deux genres, 13 espèces, 90 spécimens). Les spécimens ont été étudiés avec des approches modernes en systématique, à la fois morpho-anatomiques et à partir de séquences géniques (Barcoding, COI ). En dehors de compléments utiles pour la description des espèces, souvent connues d'exemplaires uniques, la distribution géographique et les habitats potentiels bathymétriques et locaux sont précisés. Les arbres résultants des études moléculaires, incluant pour la première fois des spécimens d'origines géographiques différentes, tendent à démontrer, d'une part, la non monophylie de deux genres (Liparis et Careproctus) et, d'autre part, que la plupart des clades comprennent des espèces des deux hémisphères. Le jeu de données désormais disponible sera utile pour des études ultérieures menées sur cette importante famille bien représentée dans les mers polaires.
URLhttp://www.mnhn.fr/sfi/cybium/numeros/BilingualAbstracts/344/02-Duhamel%20679%20Abs.pdf