Des os à la pelle


Par Anonyme - Posté le 20 mai 2010

Des os à la pelle

Cliché : S. Tercerie

Après une dissection ostéologique (ici d'une tête de thon rouge Thunnus thynnus, Thunnus thynnus, scombridés, accompagnée de ses nageoires pectorales), les différents os ont été isolés, nettoyés, séchés et rangés dans une caisse. Ensuite, il n’y a plus qu’à les identifier, les nommer, les mettre en collection (voir la page) et les comparer avec ceux d’animaux d’autres espèces.

Chez les acanthomorphes, le travail n’est pas mince…. Il y a en général de 2 à 3 fois plus d’os dans leur seule tête que dans un squelette humain complet, pourtant déjà riche de plus de 200 os environ! Un authentique puzzle en trois dimensions.

Ces difficultés, alliées à la longueur de préparation et d’étude, sont quelques unes des raisons de la longueur et de la lourdeur des travaux anatomiques.
 

pour voir les résultats de ce travail et aussi.