Vous êtes iciL'équipe / Barcode et taxonomie moléculaire

Barcode et taxonomie moléculaire


L'un de nos axes de recherche est l'exploration de l'efficacité du barcode moléculaire pour identifier les acanthomorphes, et la constitution du jeu de données de référence qui sera utilisé pour l'identification. Ce travail s'accompagne forcément d'une réévaluation de nos connaissances sur la systématique à petite échelle du groupe : pour pouvoir retrouver les limites des espèces via l'identification, il faut être sûr de savoir où elles se trouvent, or les réévaluations récentes (voir par exemple Johnson et collègues 2009) ont montré que les acanthomorphes nous réservent encore de grandes surprises...

Nous explorons donc les groupes par le marqueur COI (pour l'identification et en tant que marqueur mitochondrial pour la phylogénie), en corroborant les résultats par l'étude de leur morpho-anatomie et de données moléculaires additionnelles.

Nous travaillons plus particulièrement sur le barcode et la taxonomie moléculaire des téléostéens antarctiques, mais également sur des spécimens issus d'autres origines, en particulier de campagnes tropicales d'eau douce et d'eau de mer.



Références

G. David Johnson, John R. Paxton, Tracey T. Sutton, Takashi P. Satoh, Tetsuya Sado, Mutsumi Nishida, and Masaki Miya (2009). Deep-sea mystery solved: astonishing larval transformations and extreme sexual dimorphism unite three fish families. Biol Lett. 2009 April 23; 5(2): 235–239. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2667197/pdf/rsbl20080722.pdf/?tool=pmcentrez